fond de page Accueil Conférences Visite Pratique Inscriptions Partenaires

Circuit 3 : Alternatives énergétiques

Le jeudi 31 janvier 2008


Circuit 1 : Biomasse / Circuit 2 : Equipements et techniques / Circuit 3 : Alternatives énergétiques


8H35

JPG - 38.1 ko
Christophe Marziou

SAS ETT (Energie transfert thermique)

BP 28 – Route de Brest

29830 PLOUDALMEZEAU

02 98 48 14 22

02 98 48 09 12

www.ett-fr.com

Contact : Christophe Marziou

Visite : présentation des pompes à chaleur et visite de l’usine.

Discussion : fonctionnement, coefficient de performance, coût…

Créée en 1979, l’entreprise ETT (120 personnes) est concepteur et constructeur de matériels pour le traitement d’air et la climatisation. Elle est également un des leaders européens de solutions énergétiques en déshumidification, ventilation et chauffage. ETT commercialise notamment des pompes à chaleur et des déshumidificateurs auprès d’horticulteurs et de maraîchers. Située à Ploudalmézeau, la visite du site de production de 10 000 m2 couplée à une présentation plus technique sur les pompes à chaleur a été l’occasion de découvrir une alternative énergétique moderne.


11H00

EARL Michel Le Gall

Lanvrizan

29470 PLOUGASTEL

Contact : Michel Le Gall

Visite : pompe à chaleur et exploitation.

Discussion : circulaire serre, performance des pompes à chaleur…

Michel Le Gall a créé son exploitation en 1987. Producteur de tomates, sa surface de production s’étend sur 1,7 ha. Installée dans un premier temps à titre expérimental fin novembre 2007, une pompe à chaleur air/eau ETT trône désormais à côté de ses serres. Elle va servir à mener des essais en grandeur réelle en collaboration avec le fabricant et un autre producteur local. Cette visite a notamment été l’occasion d’évoquer la « circulaire serres » qui permet le financement de tels projets.


13H00

Déjeuner


14H30

CATE (Comité d’action technique et économique)

Station expérimentale de Vézendoquet

29250 SAINT POL DE LEON

02 98 69 22 80

02 98 69 09 94

Contact : Michel Le Roux

Visite : station (en particulier, le dispositif expérimental réparti sur 4 serres pour comparer différents systèmes de réduction de consommation d’énergie).

Discussion : axes des programmes de recherche, dispositifs mis en place…

La station expérimentale du CATE conduit trois programmes de recherche : un programme sur les légumes (13 personnes), un programme sur les fleurs coupées et la pépinière ornementale (5 personnes) et un programme sur les champignons (1 personne). Parallèlement à ces programmes, un projet de 660 000 € consacré aux énergies renouvelables et porté par de nombreux partenaires vient de voir le jour. 4 compartiments de serres de 500 m2 (5 m de haut, même exposition) viennent ainsi d’être mis en place afin de permettre une comparaison entre différentes stratégies d’économie d’énergie. Outre la serre témoin, trois systèmes seront ainsi évalués et comparés à partir de 2008 :
- une serre « semi fermée » : à l’aide d’échangeurs thermiques, stockage d’eau chauffée par l’air de la serre dans un bassin chaud le jour puis restitution la nuit,
- une serre « inertie thermique » : à l’aide de drains enfouis dans le sol, extraction de l’air chaud de la serre pour une restitution par inertie la nuit (principe du « puits canadien »),
- une serre « déshumidification » : utilisation d’un déshumificateur thermodynamique permettant d’abaisser l’aération de la serre. Les visiteurs ont eu également l’opportunité de découvrir les autres expérimentations en cours : intégration des températures, choix variétal, chauffage localisé, open-buffer…


16H45

EARL Philippe Daré

Kerverzet

29490 GUIPAVAS

02 98 40 17 59

Contact : Philippe Daré

Visite : système de co-génération et exploitation.

Discussion : coûts d’investissement, retour sur investissement, fonctionnement technique...

Philippe Daré est installé à Guipavas depuis 1987. Producteur de tomates, ses serres s’étendent sur près de 4 ha. A l’instar des Pays-Bas, où le système de co-génération est largement utilisé, Philippe Daré, après avoir hésité en 2000, décide d’installer son propre système en 2004. Sa puissance électrique est de 2,2 MW pour une puissance thermique de 3 MW. Afin d’optimiser son installation, Philippe Daré couple ce système avec un open buffer d’un stockage de 1 200 m3. Le coût total de l’opération s’élève à 1,7 million d’euros et le retour sur investissement est prévu sur 5 à 6 ans. Actuellement, seuls 4 système de co-génération sont présents dans le Finistère.


Haut de page / Circuit 1 / Circuit 2 / Circuit 3 / Retour au menu des circuits des visites